Bilan mensuel - Covid-19 :
La reprise NBA en ligne de mire

La NBA n’a pas Ă©tĂ© Ă©pargnĂ©e par la pandĂ©mie du COVID-19. Comme pour tous les sports, c’est un vĂ©ritable coup d’arrĂŞt qu’a connu le basketball amĂ©ricain. Tout Ă©tait prĂŞt pour qu’on vive une fin de saison rĂ©gulière de haute volĂ©e tant le niveau des Ă©quipes Ă©tait Ă©levĂ© et tant la bataille pour les playoffs Ă©tait serrĂ©e au vu des minces Ă©carts de victoires. L’histoire de la NBA s’écrivait et tout semblait mener les 2 Ă©quipes de Los Angeles vers une confrontation en mai afin d’Ă©lire la meilleure Ă©quipe de Californie. Pendant que Giannis Antetokounmpo et les Bucks continuaient, de marcher sur la confĂ©rence Est.
Mais ne vous inquiĂ©tez pas chers fans NBA ! La NBA devrait reprendre ses droits fin juillet et l’on pourra profiter des playoffs tout aussi insolites qu’exceptionnels. Avant cela, l’équipe Choke & Clutch vous propose son premier bilan un peu spĂ©cial sur la pause COVID-19 en NBA.

SOMMAIRE

Bilan NBA du Covid-19

Le coronavirus n’a épargné personne et nous a privés de NBA pendant plus de 4 mois. La saison régulière fut stoppée le 11 mars dernier après que Gobzilla soit testé positif après une blague plus que douteuse. Toute la planète basket se confinait en même temps que de nombreux pays.

La NBA nous offrait, comme à son habitude, un spectacle sans nom tous les soirs. Avant cette pandémie, les Bucks dominaient la conférence Est avec 53 victoires et 12 défaites. La bande à Giannis écrasait tout sur son passage et avait une avance assez confortable sur les champions en titre : les Raptors de Toronto. Les canadiens, eux avaient un bilan de 46 victoires et 18 défaites. Suivi par Boston, Miami, Indiana et Philadelphie qui étaient dans un mouchoir de poche entre la troisième et la 6e place. Seulement 4 victoires séparaient ces 4 équipes. Ensuite, lorsqu’on regarde la suite du classement on réalise que nous sommes dans la conférence Est, la conférence la plus faible. Le 7e et le 8e soit les Nets de Brooklyn et le Magic d’Orlando étaient loin derrière leurs copains avec seulement 30 victoires chacun. Malgré leur bilan négatif, Orlando et Brooklyn n’étaient pas inquiétés pour leurs qualifications aux playoffs, en témoigne leur avance sur les Washington Wizards, 9e avec 24 victoires.

La conférence Ouest en NBA était la plus disputée avec pas moins de 7 équipes toutes très proches les unes des autres. Les Lakers, avec 49 victoires, avaient un petit matelas d’avance sur les Clippers de Kawhi Leonard et Paul George, qui eux avaient 44 victoires au compteur. Les Clippers, les Nuggets, le Jazz, le Thunder, les Rockets et les Mavericks étaient tous en course pour la 2e place de cette conférence. Seulement 4 victoires séparaient ces 6 équipes. À la 8e position, on retrouve les Grizzlies de Memphis, emmenés par le rookie Ja Morant, à 8 victoires de Dallas. Avec 32 victoires pour 33 défaites, Memphis n’était pas certain de se qualifier pour les playoffs. Derrière eux se trouvaient Portland, La Nouvelle-Orléans, Sacramento, San Antonio et Phoenix avec un petit écart de 6 victoires.

La longue vie sans NBA

Tous les fans de la balle orange américaine ont eu ce sentiment. Cette impression qu’on nous enlevait notre passion. Pourtant, on a quand même eu le droit à notre lot d’actualités sur la NBA. Des actions et des moments tout aussi drôles que what the fuck durant ce confinement. Dans le but de garder contact avec la NBA, on fait le tour pour vous des différents moments de cette ligue qui ont marqué cette période.

Michael Jordan The Last Dance

Le 20 avril 2020, à 9h française, on a eu le droit, sur Netflix, à la série documentaire sur Michael Jordan : “The Last Dance”. Cette série, prévue à la base en juin a été avancé pour le plus grand bonheur des fans NBA. Le confinement est passé beaucoup plus vite avec ce rendez-vous hebdomadaire. Ce documentaire qui nous a tous permis de découvrir le “vrai” visage de la star des Bulls. Pas moins de 5,6 millions de téléspectateurs ont été présents à chaque épisode de la série. Un autre chiffre hallucinant (oui on aime bien les stats ici) : 23,8 millions de foyers en dehors des États-Unis ont consulté “The Last Dance” au cours de ses 4 premières semaines de diffusion. On remercie donc Netflix et ESPN pour ce reportage magnifique qui nous a fait aimer les lundis pendant ce long confinement.

J.R. Smith : GOAT malgré lui

Passons maintenant à un autre goat : J.R. Smith. Âgé de 34 ans, il n’est plus sous contrat depuis juillet dernier et n’a plus foulé un terrain de NBA depuis le 20 novembre 2018. Ce joueur peu ordinaire, capable du pire comme du meilleur, continue pourtant de faire parler de lui en NBA. Avant la pause forcée, J.R. Smith allait participer à un Workout des Lakers de son pote LeBron en vue d’obtenir un contrat pour la fin de saison. Les rumeurs s’étaient calmées après la signature de Dion Waiters pour compléter le roster des Angelinos. Pourtant, la vidéo d’un fan des Lakers nous confirme que J.R. Smith est proche des Lakers. En effet, J.R. Smith, LeBron James et Anthony Davis ont été aperçus à vélo dans les rues de Los Angeles. La fin du chômage ? Un signe de renaissance pour l’ancien shooteur des Cleveland Cavaliers ? Ce qui est certain c’est que J.R. Smith n’a pas perdu de son “charme”.

Il n’est pas encore devenu raisonnable même s’il fait du vélo et porte un t-shirt. Au début de la pandémie, J.R. Smith n’a pas gardé sa langue dans sa poche face à l’absence de prise de décision de Donald Trump, le président américain. Sur Twitter, J.R. a insulté le président de “Pu*** de clown” en réponse à l’un des tweets de Trump. Du grand J.R. Smith !

LeBron James : Le mauvais élève

La star des Lakers, LeBron James, a selon certaines sources américaines organisé des entraînements privés avec un ou deux de ses coéquipiers malgré l’interdiction d’Adam Silver, le patron de la NBA. On apprend aussi que ces entraînements “clandestins” étaient sûrs. Un lieu fermé, des mesures de sécurité, des tests et des distanciations sociales, LeBron James enfreint le règlement, mais ne rigole pas avec la sécurité et la santé. À 35 ans, le King ne voulait certainement pas rouiller. On va l’excuser, car c’était sans aucun doute pour garder le rythme et se préparer aux playoffs et à la confrontation probable contre leurs rivaux, les Clippers.

Kawhi Leonard : Le confinement total

En parlant des rivaux des Lakers, voici un joueur qui n’a pas fait de vagues : Kawhi Leonard.  Il a bien respectĂ© le confinement et comme Ă  son habitude n’a pas fait parler DU TOUT de lui. Il n’a laissĂ© aucune information sortir sur lui depuis le dĂ©but du confinement. Est-il vivant ? Était-il trop confinĂ© dans un strip-tease Ă  Atlanta ? Personne ne sait ce qu’il devient et certains s’inquiètent (surtout les Clippers) de le voir ou non Ă  Orlando pour la reprise…

George Floyd : Le chaos américain

Pendant le covid-19, il y a eu un sujet sensible qui a malheureusement fait polémique : la mort de George Floyd. C’est une énième affaire de violence policière qui a eu lieu le 25 mai 2020 avec l’arrestation de George Floyd, un Afro-Américain. Après 9 longues minutes, avec une pression du genou du policier Derek Chauvin sur son cou et malgré des “je ne peux pas respirer”, George Floyd devient immobile. Derek le policier, maintient quand même son genou jusqu’à l’arrivée des secours. Cette arrivée ne change rien, le pouls de George Floyd est indétectable. Il est déclaré mort pendant son transfert à l’hôpital. C’est là qu’ont commencé les manifestations sur le racisme aux États-Unis, puis dans le monde entier. C’est un épisode qui a choqué de nombreuses personnes, mais également de nombreux joueurs NBA. Mort à 46 ans, George Floyd était un grand fan de NBA et plusieurs joueurs lui ont rendu hommage.

Stephen Jackson est un ancien champion NBA. Ce retraité est très proche de la famille du défunt et a été l’un des premiers à s’exprimer. S’en sont suivi de nombreuses figures de la NBA à défiler dans les rues et à prendre la parole sur ses violences raciales. Stephen Curry et Klay Thompson ont rejoint, mercredi 3 juin, une foule de manifestants. Jaylen Brown a également conduit pendant 15 heures pour rejoindre une manifestation. LeBron James, le joueur favori de George Floyd, quant à lui a publié sur Instagram une image de lui avec un t-shirt avec inscription “I can’t breathe” (je ne peux pas respirer). Michael Jordan et Magic Johnson ont eux aussi pris la parole, pour ne citer qu’eux

Les joueurs Clutch et Choke en NBA pendant le confinement

Et oui, on a réussi à élire des joueurs clutch et choke pendant ce confinement et sans aucun match NBA. Pour nous, il y a eu des joueurs qui ont brillé de motivation pour rester en forme et d’autres qui ont sombré dans les apéros, saucissons et interdictions. Faisons immédiatement la tournée des popotes.

Les joueurs Clutch

Logo Houston Rockets
PERTE DE POIDS
-9 kilos
blank
Logo Denver Nuggets
PERTE DE POIDS
-20 kilos
blank
Logo Denver Nuggets
MOTIVATION
EXTRĂŠME
blank
Logo Houston Rockets
ENTRAINEMENT
INTENSIFS
blank
Logo Los Angeles Lakers
ENTRAINEMENT
INTENSIFS
James Harden Houston Rockets
James Harden en a profité pour s’affiner (beaucoup s’affiner) physiquement pendant plusieurs semaines. Le barbu de la NBA a perdu pas moins de 9kg. Il est prêt pour la reprise et enfin, à briller sur des playoffs NBA.
Nikola Jokic Denver Nuggets
Nikola Jokic, le pivot des Nuggets de Denver est apparu très affuté devant les caméras. Pesé à 129 kilos au début de la saison, le confinement lui a probablement fait perdre pas moins de 20 kilos d’après les photos. Le serbe a troqué les frites pour des bâtonnets de carottes et avec ses nouveaux abdos, il est prêt pour détruire les raquettes adverses comme il l’a fait avec ses poignées d’amour.
Jamal Murray Denver Nuggets
Jamal Murray, le coéquipier de Jokic à Denver est apparu plus motivé que jamais après ce confinement. Il l’a déclaré : « Nous n’avons peur de personne et nous savons que nous pouvons gagner le titre ». Au moins c’est clair et les équipes NBA sont prévenues.
Russel Westbrook Houston Rockets
Russell Westbrook, fidèle à lui-même est resté un taré et a poursuivi ses entraînements intenses mêmes pendant le confinement : coach particulier, entraînements hardcores, course dans le sable, intensité, etc. Voilà un résumé du confinement sportif de Russell Westbrook, prêt à casser les paniers à Orlando.
LeBron James Los Angeles Lakers
LeBron James a lui aussi eu son entraînement intensif pendant le confinement. La star de 35 ans a installé des machines très hautes gammes pour parfaire son physique monstrueux et garder la forme. Tous ses efforts pour rouler encore une fois vers une finale NBA ?

Les joueurs Choke

blank
BAGARRE
DANS LA RUE
Logo Los Angeles Lakers
Booker Phoenix Suns
GEEK
10 HEURES / JOUR
Logo Phoenix Suns
Sekou Doumbouya
NON RESPECT
DU CONFINEMENT
Logo Detroit Pistons
blank
NON RESPECT
DU CONFINEMENT
Logo Toronto Raptors
blank
Logo Utah Jazz
PROPAGATION
DU VIRUS
J.R. Smith Los Angeles Lakers
J.R. Smith et son tempérament sulfureux ont fait parler de lui. En marge des manifestations à Los Angeles à la suite du décès de George Floyd, J.R. Spliff a frappé un jeune homme qui lui avait cassé la vitre de sa voiture. Conscient qu’il était filmé et que la vidéo allait sortir, J.R. a pris les devants et s’est expliqué sur Twitter “Un homme a cassé la fenêtre de ma voiture. Je lui ai couru après et je l’ai défoncé”. Encore ce sacré J.R. Smith.
Devin Booker Phoenix Suns

Devin Booker a été le plus gamer d’entre tous les joueurs NBA. Présent quasiment tous les soirs en stream sur la plateforme Twitch. Il a avoué jouer pas moins de 10 heures par jour aux jeux vidéos. C’est une élection dont le mérite est à revoir, car il a quand même travaillé son physique durant ce confinement.

Sekou Doumbouya Detroit Pistons

Sekou Doumbouya, l’un des frenchies s’est attiré les foudres de toutes les têtes pensantes de l ligue, mais aussi de sa franchise de Detroit. Le français âgé de 19 ans est alors rentré en France sans l’autorisation de sa franchise et de la NBA. Mauvais élève ce Sekou !

Chris Boucher Toronto Raptors
Chris Boucher, l’intĂ©rieur quĂ©bĂ©cois des Raptors n’a pas respectĂ© le confinement au dĂ©but de la restriction de sortie. La franchise canadienne avait ordonnĂ© aux joueurs de rester confinĂ©s et Chris Boucher avait Ă©tĂ© aperçu dans une Ă©picerie les jours suivants.
Rudy Gobert Utah Jazz
On ne peut pas parler du COVID-19 en NBA sans Ă©voquer le cas de Rudy Gobert. Le français peut ĂŞtre Ă©lu le joueur le plus choke de cette pĂ©riode… Notre gĂ©ant français a Ă©tĂ© victime d’insultes et d’injures par des joueurs et des fans. Lors de la propagation du COVID-19, Rudy Gobert a voulu faire le malin en touchant tous les micros de sa confĂ©rence de presse sans penser aux consĂ©quences. Quelques jours plus tard, il a Ă©tĂ© testĂ© positif au COVID-19 poussant le commissaire de la ligue Adam Silver Ă  suspendre la saison NBA.

La reprise NBA Ă  Orlando

C’est officiel, la NBA va reprendre ses droits le 30 juillet 2020 ! Un soulagement pour nous, et tous les fans NBA que vous ĂŞtes. Cette reprise tant attendue se fera Ă  l’intĂ©rieur de Disney World basĂ© Ă  Orlando en Floride. Au sein de ce complexe de 220 hectares se trouvent 3 salles pour y disputer les 8 matchs pour finir la saison et tous les matchs de playoffs. Orlando est vite devenue une option prioritaire avec Ă  disposition le nombre des chambres d’hĂ´tel suffisantes pour y loger les diffĂ©rentes dĂ©lĂ©gations, tout en limitant, les expositions avec le monde extĂ©rieur.

Avec les protestations sociales pour la victime George Floyd, certains joueurs menés par Kyrie Irving et Avery Bradley ne souhaitent pas reprendre la NBA pour ne pas devenir une distraction pour les manifestants. À leurs yeux, toute la lumière médiatique doit être sur les protestations. Cependant rassurez-vous une bonne partie des joueurs souhaitent disputer les playoffs, notamment LeBron James qui veut sa quatrième bague et comme le dit Patoche Beverley, “Si LeBron James dit qu’il joue, nous allons tous jouer.” La NBA a prévu un programme pour chaque franchise afin d’organiser cette fin de saison, même si de nombreuses questions restent encore en suspens.

Les franchises avaient jusqu’au 22 juin pour rapatrier l’ensemble de leurs joueurs. Chaque joueur pourra se rendre dans leur salle pour retoucher au ballon. Les Raptors quant à eux se sont rendus dans la ville de Naples en Floride pour s’entraîner dans les infrastructures de la Florida Gulf Coast University.

La ligue NBA avait fixé le 24 juin comme date butoir d’annonce pour les joueurs qui ne souhaitaient pas terminer la saison à cause de la propagation du covid ou pour protester contre le racisme dans le monde.

À partir du 23 juin, et ce jusqu’au 30 juin, tous les joueurs qui le souhaitaient devaient être testés au coronavirus avant de se rendre dans l’enceinte d’Orlando.

Jusqu’au 7 juillet, les joueurs étaient dans l’obligation de reprendre le travail individuel. À ce jour, les entraînements collectifs étaient encore interdits pour l’ensemble des franchises.

Du 7 juillet au 11 juillet, toutes les équipes devaient se rendre à Orlando pour disputer la fin de saison. C’est là que commençaient les protocoles stricts imposés par la ligue NBA : port du masque, tests pendant 2 jours, test avant chaque sortie, etc.

Du 22 juillet au 29 juillet, après les entraînements collectifs les équipes se sont affrontées pour des matchs amicaux.

Du 30 juillet au 13 octobre, la reprise de la NBA (ENFIN!!) pour les 22 équipes présentes en Floride. Il y aura 8 matchs à disputer pour chaque équipe afin de terminer la saison NBA avant le tournoi qualificatif si besoin. Après tous ses matchs, il faudra laisser place aux meilleures équipes pour disputer les playoffs NBA 2019-2020.

Choke and Clutch vous souhaite une bonne reprise NBA et on vous retrouve rapidement pour les bilans de chaque série de playoffs !