Un profond malaise au Jazz d’Utah

Un profond malaise au Jazz d'Utah

Un profond malaise au Jazz d’Utah

Bien que le Jazz de notre français Rudy Gobert se soit qualifié pour les playoffs, la période reste préoccupante. Fraîchement qualifiée grâce à sa victoire contre les Grizzlies, la franchise d’Utah montre un visage décevant. Cependant, les coéquipiers de Donovan Mitchell peuvent se féliciter d’un bilan de 47 victoires et 32 défaites. À 1 seule défaite de moins que les Nuggets (6ème), le Jazz d’Utah doit bien finir la saison pour s’assurer une 5ème place de la conférence Ouest. Retour sur les dernières semaines de la franchise du Jazz, qui traverse une période inquiétante.


Une série de 5 défaites qui reste dans les têtes

On peut le dire, la franchise du Jazz ne réalise pas la meilleure saison de son histoire. Avec l’irrégularité des résultats et le jeu affiché par l’équipe, les fans de l’équipe peuvent être fébriles.

La fin du mois de mars a montré les limites de l’équipe et les faiblesses des joueurs. Le Jazz a terminé le mois de mars avec un bilan de 1 victoire pour 5 défaites. Les 5 défaites subies par l’équipe sont intervenues lors de leur road-trip, face à certains cadors de la ligue.

  • Brooklyn Nets : Défaite 106-114
  • Boston Celtics : Défaite 97-125
  • Charlotte Hornets : Défaite 101-107
  • Dallas Mavericks : Défaite 100-114
  • Los Angeles Clippers : Défaite 115-121

Ces défaites ont mis en lumière la cohésion de l’équipe, parfois fébrile. Pour résumer : une défense trop souvent absente, un collectif disparu et un jeu d’équipe quasi inexistant.

Pour preuve, Quin Snyder n’arrive plus à faire jouer ses protégés ensemble. Par exemple, Donovan Mitchell réalise seulement 2 passes, et non passes décisives, en moyenne par match à Rudy Gobert alors que les 2 joueurs jouent ensemble plus de 30 minutes.

C’est dire la qualité du franchise player à faire travailler son collectif et non les individualités. De plus que notre français Rudy Gobert est l’une des rares satisfactions en cette période sombre du côté d’Utah.

Des playoffs cruciaux pour la suite de la franchise

Après le soulagement d’une qualification en playoffs, les joueurs doivent se tourner vers un nouvel objectif. Mais lequel ?

Depuis des années, le Jazz d’Utah brille en saison régulière et s’écroule en playoffs. Cette année sera sûrement la dernière pour ce collectif, si les joueurs n’atteignent pas les finales de conférence.

On le sait, l’entente entre Donovan Mitchell et Rudy Gobert n’est pas au beau fixe. Les deux joueurs n’ont plus le choix de s’entendre pour aller le plus loin possible en playoffs. La franchise du Jazz ne possède pas une patience illimitée et les chances de titre NBA s’amenuisent.

Et vous, croyez vous au titre pour le Jazz d’Utah ?


Utah Jazz

Logo Utah Jazz