Des séries de défaites qui entachent le tableau des Pistons

Le début de saison difficile de Killian Hayes n'arrange pas celui des Detroit Pistons

Avec un bilan de 3-8, il semble que les Pistons soient encore en construction et que la reconstruction prendra encore quelques années. Il y a même des rumeurs autour de la franchise, qui pourraient bloquer le développement de la jeune garde. Les Detroit Pistons connaissent un début de saison très difficile, mais c’est le prix à payer pour apprendre. Retour sur le début de saison des Pistons sur 2022-2023 !

Des séries de défaites depuis le début de saison

4 défaites pour commencer contre les Knicks (-21), les Pelicans (-6), le Thunder (-16), les Grizzlies (-15). Les Detroit Pistons ont commencé leur saison par 4 grosses défaites, sans montrer de signes de satisfaction.

1 victoire pour espérer le lancement de la saison contre le Magic (+4). Avec cette courte victoire face aux Pistons, Casey avait de bonnes raisons de croire en ce groupe. Ils ont dû surmonter une véritable adversité avec un déficit de 15 points au début du match.

5 défaites et les Pistons retombent dans leurs travers contre les Knicks (-24), les Pacers (-9), les Wizards (-21), les Hawks (-5), les Hawks (-24). Cette-fois-ci encore les Pistons n’ont rien pu faire face à des équipes à leur portée.

1 victoire pour se remettre à espérer contre les Warriors (+14). Cette deuxième victoire de la saison est miraculeusement intervenue contre les Golden State Warriors. Au-delà de battre les champions en titre qui ont quelques problèmes à régler, c’est l’ensemble des statistiques qui a été le plus impressionnant. Sur ce match, pas moins de quatre joueurs ont marqué plus de 20 points, deux joueurs ont réussi des doubles-doubles.

3 défaites pour se remettre la tête à l’envers contre les Bucks (-2), les Bucks (-25), les Cavaliers (-24). Après avoir prouvé qu’ils pouvaient faire face aux Bucks, les Pistons se sont fait écraser, et Cade Cunningham a connu l’un de ses pires matchs offensifs de l’année.

1 victoire facile pour se relancer contre le Thunder (+9). Les Pistons ont utilisé une série de 29-8 au troisième quart-temps pour surmonter un déficit de 15 points à la mi-temps et battre le Thunder.

Cade Cunningham : un patron qui déraille

De belles statistiques mais qui ne montrent pas l’exemple à ses coéquipiers. Certes sur le début de saison, le meneur des Pistons tourne à 21,4 points de moyenne (meilleur scoreur de son équipe) avec 6,3 passes décisives par match. Mais Cade Cunningham brille également de maladresse avec 3,2 ballons perdus, 43,8% aux tirs, 31,3% à 3 points et un plus/minus de -5,5 !

Cunningham enregistre une récente montée en puissance après un début de saison lent. Depuis peu, il a sû trouver une solution à son jeu et cette dernière passe par le tir à mi-distance. Cunningham prend plus de la moitié de ses tirs à mi-distance. Dans toute la ligue, il est 3ème au niveau des tirs à mi-distance pris avec 51 tentatives.

Killian Hayes est dans le dur

Killian Hayes a connu un début difficile pour sa troisième saison avec les Detroit Pistons. Ses problèmes de tirs sont encore d’actualité et sont pires que dans le passé. Le meneur gaucher français ne réussit que 18% de ses tirs en ce moment et joue le moins de minutes de sa carrière. D’un point de vue défensif, Killian Hayes continue de creuser sa tombe. Il a une moyenne de moins d’une interception par match pour la première fois de sa carrière et possède une évaluation défensive de 118,2. L’entraîneur Dwane Casey a pour le moment résisté aux propositions de le retirer de la rotation ou de l’envoyer en G-League.

Un calendrier compliqué pour les Pistons en manque de mental

Sur les 15 prochains matchs, les Detroit Pistons affrontent : Celtics x2, Knicks x2, Raptors, Clippers, Lakers, Kings, Nuggets, Jazz, Suns, Cavaliers, Mavericks, Grizzlies et Heat.

Cette saison pourrait très bien être une saison perdue, et nous pourrions voir des joueurs être échangés pour trouver la bonne formule de reconstruction. Des mouvements qui vont dépendre des prochains résultats et de la patience du front-office. Cependant, des victoires comme celle contre Golden State, montrent que Detroit est sur la bonne voie, mais aussi qu’ils ont les bonnes personnes à la tête du front-office.

Les Pistons, qui n’étaient pas considérés comme une équipe de play-in, ne devraient pas prendre de décisions hâtives et continuer de faire confiance à ses joueurs. À Detroit, il faut continuer de faire le dos rond et espérer la naissance d’une alchimie victorieuse.

Detroit Pistons

Logo Detroit Pistons