Preview Detroit Pistons : Les Pistons joue à la garderie

Les Detroit Pistons sont habitués aux fins fonds de la conférence Est. La saison dernière, les Pistons n’ont pas dérogé à la règle et ont joué les derniers rôles. La jeune garde du Michigan n’était pas attendue, et a subi quelques aléas. Cade Cunningham, drafté en première position, a connu un début de saison compliqué et a officiellement commencé cette dernière en mars. Sadiq Bey et Isaiah Stewart, quant à eux, ont connu une saison régulière plus en vue. Le premier a fait profiter la NBA de toute sa palette offensive. Alors que le second a brillé avec son énergie débordante et ses qualités défensives. Notre français Kilian Hayes n’a pas su saisir sa chance en début de saison, et Dwane Casey a envoyé le jeune frenchie sur le banc. Un mal pour un bien afin de s’aguerrir et avoir des tickets shoot. La fin de saison des Pistons a été marquée par l’arrivée du titulaire Marvin Bagley III. À la fin, les Detroit Pistons terminent avec 23 victoires et 59 défaites, avec seulement 1 victoire d’avance sur les derniers, le Magic. Une triste saison comptable où les joueurs des Pistons ont accumulé de l’expérience dans une équipe tournée vers la formation.

Les transferts des Pistons

Encore une fois, les Pistons ont réalisé une intersaison assez calme au niveau des arrivées. Mis à part les recrues de la draft, les Pistons jouent sur la continuité. La draft, parlons-en. Les Detroit Pistons ont jeté leur dévolu sur Jaden Ivey, un arrière athlétique et explosif, avec de grosses qualités de scoring. Troy Weaver a misé sur un jeune joueur pouvant s’associer parfaitement à Cade Cunningham. Pour renforcer leur raquette, les Pistons ont misé sur Jalen Duren, un intérieur explosif et défensif, à l’image d’un Dwight Howard.

Au niveau des départs, Detroit a laissé partir Jerami Grant vers Portland. L’objectif de l’intersaison est donc très clair : faire briller les jeunes pour redevenir un jour les Pistons des années 80.

Départs

Cheikh Diallo – Carsen Edwards – Justin Robinson – Frank Jackson – Jerami Grant – Luka Garza – Jamorko Pickett

Prolongations

Marvin Bagley III – Rodney McGruder

Arrivées

Buddy Boeheim – Nerlens Noel – Alec Burks – Jaden Ivey – Jalen Duren – Kemba Walker – Kevin Knox – Kyler Edwards

L'effectif de Detroit

5 MAJEUR 

Cade Cunningham – Jaden Ivey – Saddiq Bey – Marvin Bagley III – Isaiah Stewart

REMPLACANTS

Kilian Hayes – Cory Joseph – Saben Lee – Kemba Walker – Buddy Boeheim – Rodney McGruder – Hamidou Diallo – Braxton Key – Kelly Olynyk – Jalen Duren – Nerlens Noel – Micah Potter

Le joueur à suivre : Cade Cunningham

cade cunningham detroit pistons
Cade Cunningham (@nba.com)

Cade Cunningham a connu une saison dernière à deux vitesses. Après un début de saison porté par les blessures, le jeune meneur des Pistons a montré toute sa classe dans la deuxième partie de saison. Initialement associé au français Kilian Hayes, les 2 jeunes n’ont pas brillés. En milieu de saison, Hayes a été relégué sur le banc et Cade Cunningham a pu être un élément essentiel pour l’équipe.

Malgré un bilan collectif décevant, le jeune meneur a du talent et devra progresser pour devenir le vrai patron de l’équipe. Cade Cunningham est notre joueur à suivre, car il doit porter l’équipe et donner le tempo de chaque match. Avec des arrières explosifs et des intérieurs athlétiques, il devra jouer juste. Dwane Casey a du pain sur la planche, et la réussite de son équipe passe évidemment par une saison réussie de son meneur de jeu.

Notre question : Une jeune équipe intéressante sur le papier, et sur le terrain ?

Le scénario choke

Le début de saison est cruellement marqué par le manque de leader offensif. Cade Cunningham fait un bis repetita de la saison dernière avec des blessures à répétition. Les jeunes de la draft Ivey et Duren, s’acclimatent lentement à la NBA et les défaites s’enchaînent. Dwayne Casey ne parvient pas faire jouer les jeunes ensemble et le manque de leader offensif se fait sentir. Après quelques mois difficiles, les Pistons reprennent du poil de la bête avec 5 victoires d’affilée. Stewart reste le jeune sanguin de l’effectif et collectionne les techniques. La fin de saison est poussive, malgré un petit regain d’énergie sur les derniers matchs. Les Pistons de Detroit terminent dernier de la conférence Est.

Le scénario Clutch

Dans un monde idéal, les jeunes font de la résistance avec une cohésion à couper le souffle. Le duo Cunningham – Ivey porte l’équipe et impressionne la NBA. Le jeune arrière explosif est comparé à Ja Morant pour le plaisir des fans de Detroit. Malgré les performances individuelles, les Pistons se heurtent à la qualité collective des adversaires. Les joueurs gagnent des matchs, mais sans décoller de la 10ème place. En fin de saison, les Pistons se donnent le droit de rêver d’une place en play-in. Casey commence à trouver des bonnes associations en attaque et s’appuie sur les qualités défensives de Stewart et Duren. Jaden Ivey est dans la course au titre de Rookie of The Year. La très bonne fin de saison de l’équipe permet d’accrocher une place en play-in. La hype des Pistons ne fait que commencer et l’objectif de retrouver des Pistons agressifs et solidaires comme dans les années 80, est d’actualité pour la franchise de Detroit.

La prédiction de choke & clutch

Qui ne serait pas hypé par les jeunes Cunningham – Ivey – Duren ? L’effectif des Pistons est jeune et demande qu’à apprendre. C’est pour cela qu’une saison d’adaptation est nécessaire pour cette jeune garde, qui ne cassera pas les écrans de sitôt. Les jeunes Pistons ont du potentiel mais il est encore trop tôt pour les voir accrocher une place en play-in dans la conférence Est. Une 13-14ème place est logique pour la saison 2022-2023 des Detroit Pistons.

Conférence est

1 
2 
3 
4 
5 
6 
7 
8 
9 
10 
11 
12 
13Orlando Magic
14Detroit Pistons
15Indiana Pacers

Conférence ouest

1 
2 
3 
4 
5 
6 
7 
8 
9 
10 
11 
12Houston Rockets
13Oklahoma City Thunder
14 Utah Jazz
15San Antonio Spurs