Skyhook

Le skyhook au basket-ball

Un skyhook au basket-ball est un célèbre tir post-mouvement qui implique un joueur qui tire avec une main sur le côté du corps. Ce mouvement a été rendu célèbre par Kareem Abdul Jabbar. Le skyhook est un type de hook shots. Les autres types de hook shots sont le running hook et le standing hook.

Comment faire un skyhook ?

Le skyhook est un tir très efficace car il crée un espace entre le défenseur et le tireur, ce qui rend le blocage presque impossible. Le tireur a sa jambe arrière tendue pour sauter du sol, tandis que sa jambe dominante reste pliée. La main de tir du tireur maintient le ballon et l’envoie au-dessus de sa tête, tandis que l’autre main s’étend largement pour créer plus d’espace. La clé pour obtenir un tir ouvert avec le skyhook est de positionner votre corps entre le défenseur et le ballon.

L'histoire du skyhook

L’invention du skyhook est généralement attribuée à George Mikan dans les années 1940, bien que certains disent qu’il est apparu en Europe à la fin des années 1930. Quelle que soit son origine, le skyhook a été perfectionné et rendu célèbre par Kareem Abdul-Jabbar lorsqu’il jouait avec les Los Angeles Lakers en NBA.
Malgré son succès passé dans la ligue le skyhook est extrêmement rare dans le jeu actuel. Il n’est pas pratiqué ou encouragé du tout dans la NBA.

Les forces et les faiblesses du skyhook

Le skyhook est un tir incroyablement difficile à maîtriser. Contrairement à un tir en suspension typique qui peut être rapidement reproduit et qui est exécuté à partir d’une position équilibrée et ancrée, le skyhook est un grand mouvement fluide qui nécessite de sauter et d’équilibrer le ballon d’une seule main. Ce mouvement difficile est encore plus difficile en situation de jeu. Un joueur doit également être assez grand pour réussir son tir au-dessus de joueurs plus grands, surtout en NBA.
Cependant, si un joueur maîtrise le skyhook, il peut être presque impossible à défendre. Il n’y a pas de « recette » pour arrêter le skyhook comme c’est le cas pour les tirs normaux ou d’autres mouvements de poste. La seule façon de défendre le skyhook est d’anticiper et de surjouer la défense, ce qui donne ensuite au joueur offensif plus d’options pour marquer.