PREVIEW Sacramento Kings : Sacramento Kings ou Sacrément Nazes ?

La saison précédente, les Kings de Sacramento ont battu un record all-time. Celui du nombre d’années sans participer aux playoffs. En effet, cela fait 15 ans que Sacramento regarde les playoffs à la télé. Est-ce que cette année les Kings arrêteront cette spirale infernale ou à l’inverse ils continueront à augmenter ce triste record.

Les transferts des kings

Petite intersaison pour nos amis les Kings. Le staff semble avoir confiance dans ses jeunes joueurs, car il n’y a que très peu de joueurs qui arrivent. Commençons par la draft, les Kings ont choisi le meneur Davion Mitchell en 9e position et le pivot portugais Neemias Queta. En parlant pivot, Sacramento avait apparemment peur de se retrouver en manque sur ce poste avec les arrivées de Tristan Thompson et d’Alex Len. Toujours à ce poste, c’est Richaun Holmes qui resigne avec les Kings pour 4 ans et 55 millions. Passons maintenant aux départs, le guard Delon Wright s’en va renforcer les Hawks d’Atlanta pendant que Hassan Whiteside va rejoindre son copain Rudy Gobert au Jazz. Si on récapitule, les Kings ont perdu 1 pivot et en ont recruté 3. Logique ! 

Départs

Delon Wright (ATL) – Hassan Whiteside (UTA) – Justin James

Prolongations

Terence Davis – Richaun Holmes – Maurice Harkless

Arrivées

Davion Mitchell (Draft) – Neemias Queta (Draft) – Tristan Thompson (BOS) – Alex Len (WAS)

L'effectif des kings

5 MAJEUR 

De’Aaron Fox – Tyrese Haliburton – Harrison Barnes – Marvin Bagley – Richaun Holmes

REMPLACANTS

Davion Mitchell – Buddy Hield – Terence Davis – Jahmi’Us Ramsey – Maurice Harkless – Robert Woodward II – Chimezie Metu – Tristan Thompson – Alex Len – Damian Jones

Le joueur à suivre : Marvin Bagley

Marvin Bagley Sacramento Kings
Marvin Bagley (@nba.com)

Le n°2 de la draft de 2018 nourrit beaucoup d’espoir dans la fanbase des Kings. L’ailier fort a réalisé une bonne raison rookie avec 14,9 points et 7,6 rebonds de moyenne. Malheureusement pour lui, les blessures sont venues retarder son développement. Lors de sa saison sophomore, Marvin Bagley n’a joué que 13 matchs et l’année dernière seulement 43 matchs. Pourtant, il possède un gros potentiel offensif, mais doit cependant s’améliorer sur la compréhension du jeu et apprendre les bases de la défense. À l’image des Kings de la saison précédente, Marvin Bagley est bon offensivement et catastrophique défensivement. Cette année, nous réitérons nos espoirs dans ce jeune joueur pour prouver qu’il mérite sa seconde place à la draft et qu’il est du même cran que DeAndre Ayton, Luka Doncic, Trae Young et Jaren Jackson Jr., ses copains du top 5 de la draft 2018.

Notre question : Sacramento Kings ou Sacrément Nazes

Le scénario choke

Sur les bases de la saison précédente, Sacramento marque beaucoup, mais encaisse beaucoup trop. Buddy Hield en a ras la casquette et ne souhaite que s’en aller. Pourtant le premier pion à partir c’est Luke Walton après une énième branlée de trop pour Sacramento. Des rumeurs commencent à circuler également autour de Marvin Bagley qui passe encore une saison à l’infirmerie et lorsqu’il est sur le terrain il ne passe toujours pas de cap et reste dans ses standards. Les autres joueurs peinent à briller et à trouver leur place dans un effectif miné par les rumeurs de transfert et l’arrivée d’un nouveau coach qui change les valeurs de l’équipe. Sacramento réitère une saison sans playoffs avec beaucoup trop d’interrogation. 

Le scénario Clutch

De’Aaron Fox passe au niveau supérieur et fait claquer des fesses toutes les défenses. Buddy Hield s’occupe de prendre le relais du second unit et est également très efficace. Son humeur s’améliore et ses envies de voyage s’estompent. Inspirés et mis en confiance par leur star, les autres joueurs se développent très bien à l’image de Marvin Bagley qui tourne en double double avec 20 points et 10 rebonds.
Au niveau défensif, on ne casse pas trois pattes à un canard, mais il y a du mieux. Les joueurs écoutent les conseils de Luke Walton et se mettent devant les adversaires pendant 3 secondes. Non plus sérieusement l’arrivée de Tristan Thompson permet de camoufler les lacunes défensives de la raquette pendant que Davion Mitchell se montre être le leader défensif. Rome ne s’est pas faite en un jour et Sacramento non plus, mais les bases sont là et permettent aux Kings de regoûter un peu aux playoffs avec une qualification au play-in.

La prédiction de choke & clutch

Chez Choke and Clutch, nous voyons les Kings de Sacramento terminer une nouvelle fois en dehors des playoffs. Nous les plaçons à la 12e place comme l’année dernière. Pourtant, on aimerait bien y croire, mais c’est compliqué d’être optimiste. Surtout que les Sacramento Kings sont dans la Division Pacifique. Cela signifie qu’ils vont affronter 4 fois les Los Angeles Lakers, les Los Angeles Clippers, les Golden State Warriors et les finalistes en titre : les Phoenix Suns. Bref, nous les plaçons 12e avec 28 victoires. Si vous aussi, vous pensez que les Kings ne dépasseront pas 34 victoires, alors on vous conseille de prendre le pronostic suivant proposé par ParionsSport  a une cote de 1,75 : Moins de 34,5 victoires pour les Sacramento Kings en saison régulière.

Conférence est

1 
2 
3 
4 
5 
6 
7 
8 
9 
10 
11 
12 
13Cleveland Cavaliers
14Detroit Pistons
15Orlando Magic

Conférence ouest

1 
2 
3 
4 
5 
6 
7 
8 
9 
10 
11 
12Sacramento Kings
13San Antonio Spurs
14Houston Rockets
15Oklahoma City Thunder